Emiya-san Chi no Kyou no Gohan : Repas 1 : Soba du nouvel an

Bonsoir.

Ce soir, le premier épisode d’une nouvelle série, Emiya-san Chi no Kyou no Gohan, ou « Le repas d’aujourd’hui chez la famille Emiya ». Et pour ce premier épisode, quoi de mieux qu’un repas typique du nouvel an japonais, le Soba du nouvel an. Merci à MiHatsuhi pour la traduction initial.

Pour ceux qui se le demandent, c’est vraiment un animé de cuisine. Oui, Emiya passe la moitié de l’épisode à cuisiner. Oui, la moitié des ingrédients utilisés sont très difficiles à trouver en France. Et oui, ça donne faim. 
 
Comme l’animé utilise un certain nombre d’ingrédients typiquement japonais qui n’ont pas forcément de traduction par chez nous, la seconde partie de l’article sera donc dédiée au lexique. Et ne me demandez pas des conseils de cuisine, je n’y connais pas grand chose. Afen peut-être… S’il s’agit de dessert. (Hé, je sais bien cuisiner un peu de tout namého :p)

DL :

 Bien. Le lexique maintenant. On va essayer de faire ça dans l’ordre.

Kadomatsu : Arrangement floral, décoration de pin pour le nouvel an. Une tradition japonaise qui consiste à mettre un pin décoré sur le seuil de sa maison pour le nouvel an, qui représente la longévité.

Kagami Mochi :  Un mochi un peu particulier (le mochi étant une sorte de gâteau de riz), où deux mochi sont empilés l’un sur l’autre, et on rajoute une orange en plus par dessus. Cela sert autant de repas que de décoration.

Osechi : Plat servi dans des boites semblables à celle d’un bento, mais à la différence de la boite à bento qui est faite pour être consommée dans la vie de tous les jours, celle d’Osechi est un peu plus élégante. Le repas est le plus souvent composé de fruits de mer, de poisson, et d’orange.

Kamaboko : Gâteau de poisson (surimi) grillé. cf image

Kotatsu : Objet béni des dieux, capable d’aspirer quiconque osant s’installer sous lui. Sinon, c’est une table chauffante.

Kimono : Tenue traditionnelle. Au japon, les kimonos sont portés lors des événements importants, comme les festivals, les mariages, et bien d’autres. Il existe beaucoup de versions différentes de kimono, que ce soit pour homme ou pour femme. (Et oui, je me doute bien que tout le monde sait ça, mais on fait un lexique ou on ne le fait pas)

Kaeshi : Soupe de base pour les nouilles udon ou les soba. Vu que je n’ai pas de lien wikipédia, le lien est une recette pour en faire, en anglais malheureusement ^^

Mirin : Saké très doux. Le Saké est de l’alcool de riz fermenté, la préparation s’approchant de celle de la bière.

Algues Konbu : Konbu désigne plusieurs algues comestibles du même genre, pouvant servir à aromatiser le Dashi, un type de bouillon, ou pouvant être mangé cru en Sashimi. Ce n’est pas mauvais le bouillon d’algues, ça réchauffe.

Katsuobushi : Bonites râpées (trad honteusement récupérée de Devilman Crybaby, très bon animé, mais à ne pas mettre dans toute les mains), du poisson râpé. Qui bouge encore si placé sur du chaud.

Komatsuna : Moutarde épinard. Un légume-feuille. Pas mon truc. Apparemment utilisé dans de très nombreuses recettes.

Tempura (Ou Tenpura) : Technique de friture particulière, assortiment de beignet, j’avoue que les sources divergent un peu… Mais pour faire simple, c’est de la nourriture frite, principalement poisson, fruit de mer et légume) de manière peu calorique, avec une technique amenée au japon par des missionnaires espagnols. Et c’est bon. (Oui je n’ai jamais dit que le lexique allait être académique par contre)

Soba : Pâtes japonaise. Nouilles de sarrasin moins épaisses que l’udon et un peu plus que les ramens, servies dans de la soupe aromatisée. Très bon. Enfin, que ce soit ramen, udon ou soba, si vous allez au japon, n’hésitez pas à vous arrêter dans des restaurants spécialisés dedans. Vous ne le regretterez pas (bon, faites attention à l’assaisonnement par contre. Personnellement, j’aime mes ramens avec beaucoup de viande).


-Yuzu : Agrume japonais, s’apparentant un peu au citron. Mettre un zeste de citron dans un plat de pâtes, en particulier en gratin, n’est jamais une mauvaise idée.

Temple Ryuudou : Lieu de la ville fictive de Fuyuji, où vit la famille d’Issei. C’est aussi le lieu où réside Caster et Assasin dans Fate/Stay Night. Aller au temple pour fêter le nouvel an est une tradition classique au japon, même pour les non-croyants. Les temples durant la nouvel année sont très souvent bondés, certains queues pouvant durer plusieurs heures… C’est comme le comiket, mais religieux (kappa)


Sur ce, bon visionnage, et à bientôt.

2 commentaires sur “Emiya-san Chi no Kyou no Gohan : Repas 1 : Soba du nouvel an

  1. Nekyo

    De rien, merci de ta fidélité (que ce soit chez nous ou chez les autres team, c'est toujours un plaisir d'avoir quelqu'un qui dit merci, alors continues comme ça ^^)

    Reply

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.